Tout savoir (ou presque) sur RIO+20…

Conférence Rio + 20Du 20 au 22 juin 2012, au Brésil, se tiendra à Rio : la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable dite « Rio+20 », le lendemain du G20 à Mexico. 20 ans après la première Conférence du même genre (et au même endroit), des représentants de tous les gouvernements, des entreprises, des ONG, mais aussi des institutionnels internationaux se retrouveront pour faire un point historique de ces 20 années qui ont consacré le développement durable, et les engagements formels qui en ont découlé.

Sous l’emblème général « L’avenir que nous voulons », les deux principaux thèmes de Rio+20 seront consacrés à l’économie verte et à l’éradication de la pauvreté. En parallèle, de nombreux débats seront au cœur d’un sujet essentiel pour l’avenir : le renouvèlement des engagements politiques structurels sur le développement durable.

Suivez le guide pour tout savoir (ou presque) de Rio+20 !

LE SITE OFFICIEL DE RIO+20

Aux Nations Unies, les participants officiels de Rio+20 ont participé à l’élaboration d’un document initial de travail : le « Draft Zéro ». Il servira de base, à Rio, pour finaliser les engagements globaux des pays participants, dans la poursuite des actions liées au développement durable.

LES CONTRIBUTIONS INSTITUTIONNELLES POUR RIO+20

  • Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE)
    Le PNUE s’est également fortement investi dans la préparation de Rio+20, sur l’économie verte, bien sûr, mais aussi sur tous les sujets liés au développement durable.
    Le PNUE a également élaboré, à cette occasion, un résumé général pour les décideurs (GEO5) qui présente l’avenir de l’environnement mondial, et les travaux essentiels déjà engagés.
    N’oublions pas aussi que, juste avant Rio+20, le PNUE célèbre le 5 juin, la journée mondiale de l’environnement, qui aura cette année pour thème « Economie verte, en faites-vous partie ? »
  • Le WBCSD (World Business Council for Sustainable Development)
    Le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) qui regroupe 200 entreprises internationales afin de promouvoir le rôle de l’entreprise dans le développement durable proposera de nombreuses contributions pour Rio+20, notamment son rapport « Vision 2050 : un nouvel agenda pour l’entreprise »EPE (Entreprises pour l’Environnement), association française partenaire du WBCSD, a publié un « cahier d’acteurs » pour Rio+20, sur le site du gouvernement français.

  • Le Global Compact
    Le Global Compact (Pacte Mondial), par lequel des entreprises s’engagent à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur 10 principes universels, sera également très présent dans les négociations de Rio+20.

    En savoir plus sur le Global Compact
  • Cités et gouvernements locaux unis (CGLU)
    Cités et Gouvernements Locaux Unis représente les intérêts des gouvernements locaux, villes et régions sur la scène internationale. A l’occasion de Rio+20, CGLU a publié ses recommandations sur la cohérence territoriale en matière de développement durable.

  • Les engagements de la Francophonie
    Dans le cadre de la préparation de Rio+20, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé un forum mondial à Lyon, en février 2012. La Francophonie a souhaité mobiliser les acteurs et les réseaux, de façon à établir un état des lieux des activités déjà engagées en matière de développement durable, d’identifier une sélection de pratiques et d’initiatives pertinentes et de lancer de nouvelles initiatives de partenariat. Les participants de ce Forum, auquel Christian Brodhag, parrain de l’Observatoire Energies Entreprises, a largement contribué, ont rédigé un « Appel pour Rio+20 », qui constitue ainsi la contribution des acteurs de l’espace francophone à Rio+20.

LA FRANCE A RIO+20

Comité de pilotage du gouvernement français

La France a créé, à la fin de l’année 2010, un Comité de pilotage (appelé Comité Rio+20) ayant pour but de préparer la Conférence des Nations Unies sur le développement durable de juin 2012. L’objectif du Comité Rio+20, organisé par le Ministère de l’Environnement et le Ministère des Affaires Etrangères, est de réunir des représentants des pouvoirs publics et de la société civile afin d’échanger sur les thèmes principaux de la Conférence.

Le Comité officiel «Rio+20 » a ainsi publié de nombreux « Cahiers d’acteurs », provenant d’entreprises, d’associations, d’universités, d’institutionnels, de clubs de réflexion, etc., pour contribuer aux propositions en engagements des différents acteurs français en matière de développement durable, à l’occasion de Rio+20.

En savoir plus sur la Conférence Rio 2012

Le Centre d’Analyse Stratégique

Le Centre d’Analyse Stratégique a publié, dans le cadre de la préparation de Rio+20, une note d’analyse sur les trois enjeux de Rio+20 : la définition d’une vision commune de l’économie verte et équitable, la mise en place d’une structure de gouvernance mondiale du développement durable et de l’environnement, et la nécessité d’un accord sur le principe d’objectifs et d’indicateurs dédiés au développement durable.

Le Centre Economique, Social et Environnemental (CESE)

Dans la préparation de Rio+20, le CESE a décliné ses préconisations selon trois grands axes : la réduction des grands déséquilibres mondiaux ; la structuration d’une gouvernance mondiale autour des objectifs du développement durable ; le renforcement des mécanismes de participation des acteurs de la société civile. Une saisine en court d’instruction sera publiée fin mai par le CESE.

Les groupes de travail et de propositions

  • Régions et collectivités locales
    Dans la perspective de la Rio+20, tous les niveaux de collectivités territoriales françaises, représentés par leurs associations ont cosigné une contribution commune rédigée dans le cadre des Assises Nationales du Développement Durable.

    Consulter la Déclaration des collectivités locales et territoriales françaises pour Rio+20
  • Le Collectif « Rio+20 »
    Le Collectif RIO+20, créé en 2010, regroupe des organisations de solidarité internationale, environnementales, syndicales, féministes, d’économie sociale et solidaire et think tank… Il réunit plus de 50 organisations, travaillant  pour la préparation de la conférence dans son contenu et la mobilisation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *