C’est une évidence indiscutable : l’énergie est à la base de tout ce que nous entreprenons aujourd’hui. À la base même de notre survie sur terre. Et pourtant, nous ne nous en rendons pas compte. La raison de ce paradoxe ? L’impalpabilité de l’énergie. Chercher à en maîtriser sa consommation, aussi bien pour des raisons économiques qu’écologiques, est donc compliqué. Voilà pourquoi Bertrand Barré a choisi de consacrer son dernier atelier à la manière dont on pourrait rendre l’énergie réelle et compréhensible pour tout le monde. Or, selon le parrain de l’Observatoire, on y arriverait rapidement en prenant appui sur une logique design, « la voie la plus prometteuse en termes d’inventivité », affirme-t-il. Au terme d’une journée de retours d’expériences originaux et d’une intense séance de remue-méninges avec sa douzaine d’invités, il est apparu qu’en mettant l’observation au cœur des usages, ce que font les designers, de nouveaux modes opératoires d’innovation surgissent. Avec à la clé de nouveaux business models.

Participants :

  • Adrien Verlhac, responsable du Développement Durable, Crédit Agricole Centre-Est
  • Sébastien de Pothuau, Projets et solutions tertiaires, Legrand Rhône-Alpes Bourgogne Auvergne
  • Catherine Azambre, Groupe Zebra
  • Christophe Reinert, directeur Smart Electric Lyon, EDF
  • Gilles Cerardi, Smart Electric Lyon, EDF
  • Emmanuel Bénéfice, directeur de l’Observatoire Énergies d’Entreprises, EDF
  • Nathalie Damour, responsable de l’Observatoire Énergies d’Entreprises, EDF
  • Michel Ferrier, président de Ferrier Associés
  • Julien Guibourdenche, ergonome, chercheur à l’Université de Technologie de Troyes
  • Gilles Rougon, ingénieur et designer au sein d’EDF Recherche & Développement
  • Aurélie Barbaux, journaliste à l’Usine Nouvelle
  • Véronique Châtel, journaliste

Ainsi que deux intervenants via Skype :

  • Xavier Massé, designer orienté branding et évènementiel au Canada
  • Birgitta Ralston, designer chez Designer & CEO Ralston & Bau Transplant en Norvège

POUR EN SAVOIR PLUS