<img alt="L'impératif énergétique, entre contrainte et enchantement" src="http://edf-webtv-front-resources-pad.brainsonic.com/ressources/media/secured/YTo2OntzOjc6ImNvdW50cnkiO047czo0OiJkYXRlIjtOO3M6MTM6Im9yaWdpbmFsTWVkaWEiO2k6MDtzOjQ6Il9pYWEiO2k6MDtzOjI6Il9nIjtpOjE0MzQwMzQxMzU7czozOiJfc3QiO3M6MTA6ImM1NTYzYzUwOTYiO30%3D/photo-18355-l-imperatif-energetique-entre-contrainte-et-enchantement.html" /><br /> <h2>L&rsquo;impératif énergétique, entre contrainte et enchantement</h2> <p>Économiser l’énergie, depuis une dizaine d’années, tout le monde s’y est mis. Qu’on soit entrepreneur ou citoyen, on cherche évidemment avant tout à réduire ses coûts… Pour autant, ce n’est plus le seul et unique mobile. Lors de l’atelier de l’Observatoire Énergies d’Entreprises du 28 mai 2015, Elizabeth Pastore-Reiss et <a href="http://webtv.edf.com/nom-dominique-desjeux.html">Dominique Desjeux</a> se sont prêtés au jeu de la confrontation pour analyser les véritables moteurs qui président à l’économie d’énergie.</p> <p>

Économiser l’énergie, depuis une dizaine d’années, tout le monde s’y est mis. Qu’on soit entrepreneur ou citoyen, on cherche évidemment avant tout à réduire ses coûts… Pour autant, ce n’est plus le seul et unique mobile.

Lors de ce nouvel atelier, Elizabeth Pastore-Reiss et Dominique Desjeux se sont prêtés au jeu de la confrontation pour analyser les véritables moteurs qui président à l’économie d’énergie. Quelle place occupe la contrainte énergétique dans les changements de comportement ? Quelles sont les tendances qui émergent sous l’effet de cette contrainte ?

D’un côté, Elizabeth Pastore-Reiss voit surgir des comportements imprévus qui sont autant d’opportunités vers de nouveaux business models déjà à l’œuvre. Elle repère également les interactions entre les valeurs du citoyen et celles de l’entreprise, dès lors que ce citoyen devient tour à tour entrepreneur, salarié ou client.

De l’autre, Dominique Desjeux temporise l’enchantement. À partir de l’écart entre ces valeurs engagées – finalement réservées, selon lui, aux initiés – et les pratiques constatées sur le terrain, il souligne le jeu des contraintes et en propose une lecture avisée, histoire de mieux les contourner.

Un atelier animé, mêlant exemples de pratiques engagées dans certaines entreprises, vidéos-témoignages de professionnels confrontés aux économies d’énergie, ainsi que le retour d’expérience d’Alain Salmon, de Sopra Steria, sur le comportement d’une entreprise high-tech installée dans un bâtiment à énergie positive (BEPOS).

POUR EN SAVOIR PLUS