Un rapport émanant du Carbon Disclosure Project (CDP)1 vient de révéler que les grandes entreprises n’ont pas pris la mesure du risque de stress hydrique dans le monde. Ni ses conséquences, tant au niveau financier que climatique. Cette année, selon les données communiquées par 607 grandes entreprises au CDP, les dommages liés à l’eau auraient coûté 14 milliards de dollars (13 Mds €).

 

1 Organisation internationale représentant un groupe de 475 grands investisseurs, qui publie chaque année un rapport sur l’intégration du changement climatique dans les stratégies des 500 plus grandes entreprises mondiales en termes de capitalisation boursière, responsables de 11,5 % des émissions globales de gaz à effet de serre (GES).