Le sauveur des énergies perdues

Eaux grises, CO2, fumées industrielles, tout ce qui se jette ou se rejette habituellement, Denis Clodic le valorise et le transforme en énergie ou en ressources. Derrière ces procédés qui contribuent, à la fois, à créer de l’énergie à partir de sources inutilisées et à les dépolluer de leurs substances toxiques, une ambition : se mettre au service d’une « real innovation », celle qui sait dépasser le stade de la bonne idée pour atteindre l’industrialisation et rencontrer un marché.

Il réinvente l’eau tiède

Si pour ce chercheur, il ne fait pas de doute que les rejets gazeux ou liquides recèlent de la valeur, le défi consiste à trouver les technologies vertes capables de la convertir en énergie ou en combustible. Une des clés réside dans le couple consommation-production. « Quand on maîtrise bien les systèmes consommateurs d’énergie, il ne faut pas grand-chose pour les transformer en systèmes de production d’énergie », souligne-t-il dans un article de l’Observatoire sur le potentiel combustible des gaz à effet de serre. Et les champs à explorer sont nombreux. Car depuis les liquides réfrigérants, jusqu’aux pompes à chaleur super-performantes, en passant par le nettoyage des eaux grises ou la dépollution des fumées, les systèmes fonctionnent souvent à partir d’un tronc commun. Systémier dans l’âme, Denis Clodic crée des liens et des passerelles en s’appuyant sur son expertise thermodynamique. C’est ainsi qu’à l’aide de son équipe, il conçoit des pompes à chaleur capables de redonner à de l’eau tiède un contenu énergétique et d’atteindre une température de 58°C en repotentialisant l’énergie de l’eau grise.

La traque de l’énergie haute efficacité

Et c’est en tirant parti de ces technologies qu’il parvient à repousser les limites de l’efficacité énergétique. Intéressé par tout ce qui relève de la réduction radicale de la consommation énergétique, il élargit les débouchés offerts par la récupération ou la repotentialisaton d’énergie, la sobriété ou la symbiose énergétique… et ouvre ainsi la voie à l’innovation. Au sein du laboratoire de recherche qu’il a dirigé, pendant 18 ans, à MINES ParisTech, par exemple, il s’est positionné entre recherche et conception pour développer des inventions, comme en témoigne le dépôt d’une cinquantaine de brevets. Mais pour ce passionné de l’industrie, rien de possible sans équipe et sans projets collaboratifs. Denis Clodic l’a compris depuis qu’il a 27 ans : dans la recherche, c’est ensemble qu’« il faut traquer les effets leviers, sans quoi toute action reste diluée et tout projet inabouti » !

Repères

  • 2011 : Président et Directeur R&D d’Énergie Recherche Innovation Engineering (EReiE), start-up spécialisée dans les technologies innovantes en matière d’efficacité énergétique.
  • 2007 : Denis Clodic est co-lauréat du prix Nobel de la Paix pour ses contributions au sein de l’IPCC et du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
  • Depuis 1994 : il est membre du Comité Technique du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

En 4 titres

  • Ingénieur du Conservatoire nationale des arts et métiers.
  • Docteur en énergétique de MINES ParisTech.
  • Membre de l’Académie de technologies.
  • Directeur, pendant 18 ans, du Centre Énergétique et Procédés de MINES ParisTech.

Publications notables

Brevets :

  • Plus de 60 brevets, dont 25 étendus internationalement.

Publications :

  • 200 publications, dont 30 dans des revues à comités de lecture.

Ouvrage :

  • Zéro fuite, limitation des émissions de fluides frigorigènes, Éditions PYC, 1997.

POUR EN SAVOIR PLUS