Son profil

Directeur de L’Observatoire Energies d’Entreprises, éditorialiste.

Entretien

 « Le sujet de l’énergie est une mine à creuser et à explorer » 

En tant que nouveau Directeur de l’Observatoire Energies d’Entreprises, comment voyez-vous votre rôle ?

Je me situe avant tout comme le garant de l’indépendance des propos tenus dans les articles publiés sur le site et dans les ateliers orchestrés par les parrains. Si EDF est à l’initiative de cet espace de réflexion, il n’y exerce qu’une place d’acteur parmi d’autres, au sein de l’Observatoire.

En tant que directeur, mon rôle est également de challenger la dynamique éditoriale du site, de repérer des experts aux idées intéressantes pouvant venir enrichir la réflexion sur l’évolution du marché énergétique et apporter des pistes prospectives pour les entreprises.

Que représente l’Observatoire Energies d’Entreprises, pour vous, aujourd’hui ?

L’Observatoire est un espace de réflexion qui réunit des personnalités extrêmement qualifiées, les parrains, qui eux-mêmes réunissent au cours d’ateliers thématiques des experts reconnus pour débattre sur la question de l’énergie. Toutes ces voix venant d’horizons très différents permettent de mieux comprendre ce que recouvre la transition énergétique.

Non seulement, l’Observatoire offre l’opportunité de dialoguer, d’échanger et d’innover sur le marché de l’énergie, mais grâce aux articles et compte rendus d’ateliers mis en ligne, il permet aux clients d’EDF, aux responsables d’entreprise et même aux journalistes, d’acquérir une vision globale sur les enjeux du marché de l’énergie. 

Peut-on dire que l’Observatoire est un partenaire pour les entreprises ?

Ce serait à elles d’y répondre ! Aujourd’hui, on le sait bien, la compétitivité des entreprises ne passe pas que par l’optimisation de la structure d’achat d’énergie. Les entreprises doivent réfléchir à la manière dont elles abordent l’énergie pour leurs usages actuels et futurs, parfois elles doivent même remettre en question leur modèle d’activité.

Ce terrain presque neutre qu’est l’Observatoire, qui existe pour faire entendre des analyses, des décryptages des tendances et des innovations dans le domaine de l’énergie, se situe évidemment du côté des entreprises. Aucun discours commercial ne leur est délivré. Il s’agit au contraire de leur tendre des clés pour mieux comprendre le monde qui change et les perturbations qui l’agitent.

Dans le contexte de crise actuelle, quelle vous paraît être la valeur ajoutée de l’Observatoire ? 

Le monde de l’énergie est en complète mutation et plus incertain qu’il ne l’était. L’outil de réflexion que constitue l’Observatoire me paraît donc indispensable. Car plus il y a de contraintes pesant sur les entreprises et leur compétitivité, plus le sujet de l’énergie est une mine à creuser et à explorer.

Dans un monde de rareté de l’énergie, apporter de l’information sur l’usage de l’énergie a du sens. Surtout, cela peut aider les entreprises à anticiper sur la manière dont elles pourraient s’adapter aux changements en cours et se transformer pour trouver une place nouvelle.

Quel message souhaiteriez-vous adresser aux lecteurs ?

Contribuez à notre réflexion ! En réagissant à l’ensemble des travaux menés par l’Observatoire énergies d’entreprises – ou en suggérant des thématiques d’ateliers -, vous deviendrez à votre tour acteur du site et donc, des évolutions à venir sur le marché de l’énergie.